La littératie financière pour tous
free materials

Plans de cours gratuits
Apprenez à vos étudiants à mieux gérer leur argent, à l’aide des plans de cours offerts par Choix et décisions : Prendre sa vie financière en mainMC.
Télécharger

for educators

Soccer financier
Vos connaissances financières sont-elles prêtes à subir une séance d’entraînement?
Jouer

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014
Regardez la webémission surle Sommet portant sur les besoins en littératie financière des personnes qui n’ont pasou ont peu accès aux services bancaires.
Voir la webémission

Madoff et la nécessité d’accroître l’apprentissage en matière financière : Visa améliore une ressource offerte en classe

(Traduction d’un article du National Post)

Affiché : le 6 février 2009, à 17 h, par Jonathan Chevreau

S’il y a une leçon à tirer du complot de Madoff Ponzi – qui a fait abondamment la une des journaux nord-américains – c’est qu’en matière financière, même ceux qui sont censés s’y connaître peuvent parfois être dupes. Je dirais même qu’ils sont peut-être particulièrement vulnérables car, comme le veut le vieil adage, la proie la plus facile d’un vendeur est un autre vendeur. Voir aussi Ponzi North ou cliquez ici pour consulter un article sur la poignée de Canadiens touchés par l’affaire Madoff [plusieurs ont nié faire partie de la liste des 13 000 personnes touchées dans le monde, qui a été publiée cette semaine.]

Il est donc réconfortant que Visa Inc. ait annoncé aujourd’hui le lancement d’une version révisée de sa ressource d’apprentissage offerte en classe : Choix et décisions - Prendre sa vie financière en main. Lancé en 1996, ce programme a manifestement beaucoup changé au cours des années qui se sont écoulées depuis.

Le but est d’aider les enseignants du pays à apprendre aux étudiants et aux jeunes adultes comment établir des objectifs financiers et tenir un budget, ainsi qu’à leur faire comprendre le crédit et les rudiments du système bancaire. Les 15 leçons comprennent des buts, des objectifs, un calendrier, des notes à l’intention de l’enseignant, des instructions d’enseignement et des suggestions d’évaluation. On y trouve aussi des activités supplémentaires, des acétates, des jeux-questionnaires et des feuilles d’activité à l’intention des étudiants.

Puisqu’il est peu probable que le fiasco Madoff soit la seule escroquerie qui sera mise au jour dans ce marché baissier, l’une des améliorations apportées par Visa tombe à point nommé. Elle consiste à procurer aux étudiants de l’information pour les aider à se protéger contre la fraude financière. Choix et décisions – Prendre sa vie financière en main a été élaboré par un groupe d’enseignants afin de respecter les exigences du programme d’enseignement des écoles secondaires du pays. Les enseignants peuvent commander des copies papier de cette ressource ou la télécharger ici.

Selon Visa, celle-ci a déjà reçu plus de 700 demandes provenant d’enseignants désirant cette ressource à jour, laquelle est disponible en versions française et anglaise.

Un demi-million d’étudiants canadiens ont déjà pris connaissance du matériel initial. Voyez ici et ici des articles antérieurs et des blogues que j’ai écrits sur l’urgente nécessité d’accroître l’apprentissage en matière financière. Comme Bernie Madoff nous l’a si douloureusement rappelé, la méconnaissance des questions financières peut avoir des conséquences sur toute une vie.

Impressions d’un enseignant de la C.-B. sur Choix et décisions
Après l’affichage de la version initiale, j’ai discuté avec l’enseignant Martin Runge, président de la British Columbia Business Educators Association et l’un des réviseurs de Choix et décisions. Ma première question portait sur la motivation de Visa, puisque les cartes de crédit sont au cœur de ses activités. J’ai remarqué que l’utilisation excessive du crédit et le niveau extrême d’endettement étaient grandement responsables de l’économie épouvantable que nous subissons tous. Premièrement, M. Runge m’a assuré que les étudiants qui utilisent ce matériel ne reçoivent PAS de carte de crédit. « On ne leur dit jamais d’utiliser une carte de crédit pour faire un achat. Jamais. Il est question de la dette et de l’utilisation du crédit, mais peu des cartes de crédit ». On y trouve du matériel sur la tenue d’un budget, mais il ne contient « aucune promotion ». On y suggère de régler le solde de sa carte de crédit chaque mois. Il est aussi question du coût de la dette et de la manière dont fonctionne l’intérêt composé. Personnellement, je n’ai rien contre le fait qu’un étudiant utilise une carte de crédit. Je tiens simplement à ce qu’il le fasse de façon responsable. »

À quel niveau ce matériel est-il utilisé? Aux niveaux 10 à 12. De conception modulaire, il peut servir à l’appui de cours existants en administration ou sur les compétences essentielles en mathématique. En Colombie-Britannique, il existe un cours de 10e année en planification, qui porte sur la santé, l’éducation, la carrière et une composante financière allant de pair avec Choix et décisions. Cette ressource sert aussi de complément à l’enseignement des affaires et aux cours de comptabilité.

M. Runge s’est assuré que les enseignants aient accès sans frais à ce matériel. La majeure partie de ce dernier est téléchargeable. Il a aussi remarqué que Van City et la B.C. Securities Commission fournissent également du matériel d’apprentissage en matière financière. La nouvelle version du matériel de Visa comporte un nouveau module sur la fraude, mais la B.C.S.C. a plus d’information sur ce sujet, a indiqué M. Runge.

Nous avons discuté du scandale Madoff. « À cause de ce qui s’est produit à l’échelle mondiale, nous assistons maintenant à un afflux monstre de matériel sur l’apprentissage en matière financière. »

Interrogé sur la réaction des enfants à ce matériel, M. Runge a déclaré : « Certains l’adorent. Cela dépend du groupe d’âge et de la classe. Le cours de 10e année en planification est obligatoire. Certains enfants dévorent la matière, tandis que d’autres s’en désintéressent. On va d’un extrême à l’autre. »

Des lecteurs perspicaces
En janvier, nous avons souligné l’inadéquation croissante entre les essais affichés sur le populaire site Web Motley Fool et les commentaires de plus en plus judicieux des lecteurs. Cette semaine, un article vantant les mérites des sauvetages a suscité plus de 150 commentaires, dont cette réfutation perspicace de presque tout son contenu. Celle-ci comporte un lien au document initial.