La littératie financière pour tous
Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014
Regardez la webémission surle Sommet portant sur les besoins en littératie financière des personnes qui n’ont pasou ont peu accès aux services bancaires.
Voir la webémission

Comment fonctionne l’épargne

Au moment d’établir un plan d’épargne, c’est une bonne idée de penser non seulement au montant d’argent dont vous aurez besoin dans l’avenir, mais aussi à la façon dont votre argent peut fructifier.

Heureusement, c’est beaucoup plus simple à faire qu’il n’y paraît. En fait, la seule façon d’éviter de gagner plus d’argent avec votre épargne est de la conserver dans votre matelas ou dans un coffre. Si vous déposez votre argent dans une banque, vous avez l’assurance de faire plus d’argent avec le temps, sans trop d’effort.

Ceci s’explique par le fait que les banques offrent de l’intérêt. Lorsque vous ouvrez un compte bancaire et y déposez votre argent, la banque accepte en échange d’accroître votre dépôt d’un certain pourcentage par année.

Par exemple, si vous déposez 100 $ dans un compte offrant 6 % d’intérêt, à la fin de l’année, la banque vous aura remis 6 $. Ainsi, sans aucun effort, votre épargne aura augmenté pour passer à 106 $.

Et surtout, c’est sans risque. Le gouvernement fédéral garantit vos dépôts. Même si la banque faisait faillite, vous seriez remboursé.

Commencez à épargner tôt

On vous l’a peut-être déjà dit, mais cela vaut la peine d’être répété : plus tôt vous commencerez à épargner et à investir votre argent, plus ce sera profitable.

Pourquoi? À cause de la puissance de l’intérêt composé. En bout de ligne, l’intérêt composé – ce qui signifie que vos placements fructifient et que le nouvel argent qu’ils rapportent fructifie à son tour – vous offre un moyen très puissant et facile de faire croître votre argent.

    Voici un exemple:

    Suzanne et Jacques épargnent chacun 1 000 $ par année (83,33 $ par mois ou 19,23 $ par semaine). Cette somme que chacun épargne porte un intérêt de 10 % par année. Suzanne commence à épargner à l’âge de 22 ans et cesse à l’âge de 30 ans. Jacques commence à épargner à l’âge de 30 ans et cesse à l’âge de 65 ans. On pourrait penser que Jacques aura accumulé une somme plus élevée, puisqu’il aura épargné pendant 35 ans (comparativement à huit ans dans le cas de Suzanne). Or, l’épargne à long terme peut réserver des surprises.

    Le tableau ci-après illustre à quel point il est important d’épargner tôt.

    Dans cet exemple, Suzanne n’a investi que 8 000 $. Cependant, à l’âge de 65 ans, elle aura un revenu net de 380 865 $. Quant à Jacques, il aura épargné 35 000 $ en date de son 65e anniversaire. Toutefois, son revenu net s’élèvera à 294 039 $ - soit 86 826 $ de moins que Suzanne. Jacques n’aura jamais réussi à rattraper l’écart.

    GRAPHIQUE SUR L’INVESTISSEMENT

Intérêt simple

Dans le cas du calcul de l’intérêt simple, l’intérêt est versé sur le montant initial du dépôt, année après année. La formule de calcul est la suivante : montant initial x taux d’intérêt x durée (en années) = montant gagné.

Exemple:
Supposons que vous possédez 100 $ dans un compte d’épargne portant un intérêt simple de 6 %. Vous auriez gagné 6 $ d’intérêt à la fin de la première année.

100 $ x 0,06 x 1 = 6 $

Après deux ans, vous auriez gagné 12 $. Votre compte continuerait de croître à un rythme de 6 $ par année, malgré l’intérêt accumulé.

Intérêt composé

L’intérêt peut sembler ne représenter que peu d’argent. Toutefois, il augmente avec le temps. Il peut croître très rapidement – grâce à un puissant outil appelé l’intérêt composé.

En termes simples, il s’agit de l’intérêt gagné sur l’intérêt. La formule de calcul est la suivante : (montant initial + intérêt gagné) x taux d’intérêt x durée = montant gagné.

Exemple:
Supposons que vous détenez 100 $ dans un compte d’épargne portant un intérêt composé annuel de 6 %. À la fin de la première année, vous auriez gagné 6 $ d’intérêt. Le calcul pour la première année serait le suivant :

Intérêt gagné en un an: 100 $ x 0,06 x 1 = 6 $

Solde du compte à la fin de la première année : 100 $ + 6 $ = 106 $

Avec l’intérêt composé, la seconde année, vous gagneriez 6,36 $ d’intérêt. À la fin de la seconde année, vous auriez gagné au total 12,36 $ d’intérêt. Le calcul pour la seconde année est le suivant:

Intérêt gagné la deuxième année : 106 $ x 0,06 x 1 = 6,36 $

Solde du compte à la fin de la deuxième année : 106 $ + 6,36 $ = 112,36 $

Tant que vous laissez votre argent dans votre compte, il continue de fructifier. Ce 100 $, laissé dans votre compte à un taux d’intérêt de 6 % pendant 40 ans, vous rapporterait 1 028 $ et vos gains d’intérêts annuels s’élèveraient à plus de 50 $ par année.

La règle de 72

Un moyen simple de constater la puissance de l’intérêt composé consiste à utiliser la « règle de 72 ». Elle aide à déterminer combien d’années sont nécessaires pour doubler son argent, s’il est laissé dans un compte portant intérêt.

Il vous suffit de diviser 72 par le taux d’intérêt. Ainsi, si votre taux s’élève à 6 %, divisez 72 par 6. À ce taux, il vous faudra 12 ans pour doubler votre placement.

Une somme imposante

Vous n’êtes toujours pas impressionné? Bien sûr, 12 ans c’est une longue période pour doubler son argent. Toutefois, c’est le temps requis si vous déposez votre argent en une seule fois et le laissez fructifier. Toutefois, si vous y ajoutez régulièrement un dépôt, votre argent augmentera considérablement.

Examinons à nouveau ce compte à 6 % d’intérêt. Si vous y ajoutez 100 $ par année pendant 40 ans, vous accumulerez 17 433 $ et aurez gagné plus 1 000 $ en intérêts.

Il est vraiment payant de commencer à épargner tôt et régulièrement.

Lisez les petits caractères

Si les banques peuvent vous donner de l’intérêt, elles peuvent aussi imputer des pénalités et des frais qui peuvent réduire cet intérêt, et même gruger votre épargne. Il est donc important de bien lire les petits caractères au moment d’ouvrir un compte afin de savoir quels sont les pièges possibles.

Attention aux éléments suivants:

  • Frais et pénalités. Ils dépendent en général d’exigences relatives au maintien d’un solde minimum, et peuvent aussi être assortis à des transactions, comme les retraits à un guichet automatique bancaire et les virements en ligne.
  • Solde minimum portant intérêt. Certains comptes exigent un solde minimum avant de verser de l’intérêt.
  • Taux d’intérêt variable. Certains comptes – surtout les comptes du marché monétaire – versent un taux d’intérêt différent selon le solde du compte, les soldes plus élevés étant assortis d’un meilleur taux d’intérêt.

Envoyez un courriel à un ami

Votre nom:
Votre adresse de courriel:
Ladresse de courriel du destinataire:
Message: