La littératie financière pour tous
free materials

Plans de cours gratuits
Apprenez à vos étudiants à mieux gérer leur argent, à l’aide des plans de cours offerts par Choix et décisions : Prendre sa vie financière en mainMC.
Télécharger

for educators

Soccer financier
Vos connaissances financières sont-elles prêtes à subir une séance d’entraînement?
Jouer

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014
Regardez la webémission surle Sommet portant sur les besoins en littératie financière des personnes qui n’ont pasou ont peu accès aux services bancaires.
Voir la webémission

Favoriser l’apprentissage en matière financière

Le jeudi 19 février 2009 Calgary Herald

Légende : Mario Toneguzzi
Chronique : A City’s Soul

Ian Balfour, ancien skieur alpin paralympique, sait qu’il est important de comprendre le monde des finances. Aujourd’hui associé au cabinet d’avocats Blake, Cassels & Graydon à Calgary, il a récemment aidé Visa à lancer la nouvelle version de sa ressource d’apprentissage en matière financière : Choix et décisions Prendre sa vie financière en main.

Initialement publiée en 1996, cette ressource offerte en classe est utilisée par les enseignants du pays pour apprendre aux étudiants et aux jeunes adultes comment établir des objectifs financiers et tenir un budget, ainsi que pour leur faire comprendre le crédit et les rudiments du système bancaire.

De l’information visant à aider les étudiants à se protéger contre la fraude financière a été ajoutée au programme. Personnellement, j’en comprends la nécessité. Lorsque j’ai terminé mes études universitaires en 1979 et que je suis entré à temps plein dans la population active, je n’avais pratiquement aucune compétence dans le domaine des finances, si ce n’est comment dépenser de l’argent et comment en déposer dans un compte bancaire. J’ai appris par essais et erreurs. J’ai commis de nombreuses erreurs, sans doute comme bon nombre d’autres jeunes adultes à cet âge. J’ai donc appris par moi-même tout sur les budgets, les cartes de crédit, les prêts, l’épargne, les placements, l’achat d’une maison, etc.

Au fil des ans, j’ai souvent pensé qu’il serait logique d’enseigner la gestion des finances personnelles aux étudiants, à un plus jeune âge, en leur fournissant en classe d’importants outils et compétences dans ce domaine. Après tout, je pense que c’est plus important pour leur avenir que d’apprendre la capitale de certains pays méconnus. J’en ai récemment parlé à M. Balfour. Il travaille avec Visa Canada comme mentor des athlètes canadiens. Il s’est retiré de la compétition en 2002, à l’âge de 22 ans, après quelques blessures au genou.

Lorsqu’il fréquentait la faculté de droit, un représentant de Visa l’a contacté et l’a invité à participer au programme de mentorat de l’entreprise. Visa fournit une aide financière aux athlètes et des mentors comme Ian Balfour, qui s’est impliqué aux Jeux Olympiques de 2006 à Turin, en Italie, et aux Jeux de 2010 à Vancouver. En plus de conseiller les athlètes, M. Balfour aide Visa dans la présentation d’allocutions et a pris part au lancement de la nouvelle version de cette ressource financière en particulier.

« Les athlètes amateurs subissent énormément de stress lié au sport et au financement, dit-il. Ils sont sollicités de part et d’autre, et doivent vraiment établir leurs priorités et tenter de trouver un équilibre entre l’entraînement, la recherche de nouveaux commanditaires et une saine alimentation. L’une des choses importantes que j’ai appris dans ma carrière – et cela m’a pris du temps pour y arriver – c’est que le fait de savoir gérer nos finances personnelles peut vraiment nous aider à maximiser nos ressources. Cela peut être aussi simple que d’établir un budget et d’y rester fidèle jusqu’au bout. Le faible montant d’argent dont dispose un athlète amateur pour vivre et s’entraîner peut être optimisé et utilisé le plus efficacement possible. »

C’est également important pour les étudiants. « Je me souviens de l’époque où j’ai quitté l’école secondaire pour aller à l’université. J’ai grandi dans le sud de l’Alberta. Nous n’avions aucun programme comme celui-ci. En tant que jeune adulte quittant la maison, il est bon de comprendre sa situation financière, et comment l’améliorer et l’utiliser le plus efficacement possible. « Dans une certaine mesure, les étudiants subissent des pressions similaires à celles des athlètes amateurs – parfois à un degré moindre, mais parfois aussi à un degré supérieur – s’ils aident à la maison, sont bénévoles, font partie d’une équipe sportive et tentent d’obtenir de bons résultats au collège ou à l’université. Ils ont tous ces différentes priorités. Parfois, et je pense que c’est souvent le cas, la première chose qui leur échappe – si leurs parents ne leur ont pas appris à gérer leurs finances personnelles et si cette matière n’était pas offerte à leur école secondaire – ce sont les connaissances financières. Tout le monde devrait en avoir une compréhension élémentaire. Je ne suis pas certain que ce soit nécessairement le cas. »

Choix et décisions comprend des plans de cours pratiques, conçus par des enseignants pour être utilisés en classe. Chaque leçon contient des buts, des objectifs, un calendrier, des notes à l’intention de l’enseignant, des instructions d’enseignement et des suggestions d’évaluation. On y trouve aussi des activités supplémentaires. Près de 100 enseignants de l’Alberta ont demandé cette ressource. Au cours des 12 dernières années, le programme a aidé plus de 500 000 étudiants canadiens à mieux comprendre les rudiments du monde parfois déroutant de la finance. « Il s’agit d’un bon point de départ pour acquérir les notions de base », ajoute Ian Balfour.