La littératie financière pour tous
Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
Feuilles d’activités:
Prioriser ses objectifs
Jeux-questionnaires:
Conseils pour épargner
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014
Regardez la webémission surle Sommet portant sur les besoins en littératie financière des personnes qui n’ont pasou ont peu accès aux services bancaires.
Voir la webémission

Faire une bonne affaire

Êtes-vous prêt pour quelques pas de danse? Imaginez que le processus de négociation de l’achat d’une voiture est une danse. Vous trouverez ce même processus plus attrayant.

Voici deux personnes qui font des suggestions et qui rajustent le tir. N’oubliez pas que vous avez l’avantage. Il y a une longue file de vendeurs qui aimeraient bien danser avec vous. Si l’un deux ne vous convient pas, dites-lui « bonsoir » et trouvez un autre partenaire.

Voici une autre bonne attitude à prendre avant de vous lancer sur la voie de la négociation : votre concessionnaire tente d’obtenir un profit moyen pour chaque voiture qu’il vend. Les personnes qui paient un montant trop élevé compensent pour celles qui paient trop peu. En étant bien préparé et bien informé, vous pourriez figurer dans cette dernière catégorie.

Le concessionnaire exercera sur vous une pression afin que vous preniez toutes vos décisions le même jour. Les vendeurs font ce travail depuis longtemps et ont tous les scénarios en tête. Leurs réactions reposent sur l’expérience. Pour vous, il s’agit probablement d’un terrain inconnu, de sorte que vos réactions sont probablement empreintes d’émotion. Les concessionnaires et les vendeurs quant à eux savent comment utiliser cette situation à leur avantage. Par conséquent, ralentissez le processus. Dormir sur une décision peut vous faire épargner.

Plus vous serez proactif et prendrez le contrôle, meilleur sera le résultat. Informez-vous. Essayez de comprendre comment fonctionne le secteur de l’automobile. Tentez de savoir le prix que le concessionnaire paie pour la voiture et ayez des options de financement de rechange.

Portez attention à la série de caractéristiques présentées par le concessionnaire. Avez-vous vraiment besoin d’un GPS ou d’une chaîne stéréo de qualité supérieure? Dans la négative, ne laissez pas le vendeur vous vendre ce dont vous n’avez pas besoin. Adoptez un langage technique. Démontrez que vous vous y connaissez. Vous voulez savoir ce qu’il y a sous le capot!

Chez le concessionnaire

Lorsque vous êtes chez un concessionnaire, vous avez le choix. La première impression est souvent une indication très précise de ce qui suivra. Si vous n’aimez pas le vendeur dès le départ, pourquoi perdre votre temps? N’hésitez pas à aller voir ailleurs. Cependant, si le nombre de concessionnaires est limité dans votre région, vous préférerez peut-être attendre de voir le dénouement des négociations.

Une solide négociation peut vous aider à avoir une longueur d’avance.

  • Ayez une attitude neutre. Ne vous vendez pas. Si vous donnez l’impression que vous êtes plus ou moins intéressé, le vendeur fera plus d’efforts et sera disposé à vous donner davantage pour effectuer la vente.
  • Évitez les questions de financement. Même si vous n’avez pas l’argent, dites au vendeur que vous paierez comptant. Cela forcera le vendeur à se concentrer sur la négociation du prix courant et non à se lancer dans une stratégie à long terme pour accroître ses profits.
  • Préparez-vous à devoir marchander pendant un certain temps. Le vendeur essaiera peut-être de vous épuiser au moyen d’une session de négociation prolongée. N’abandonnez pas. Demeurez ferme et vous épargnerez de l’argent. N’oubliez pas qu’en persistant une heure de plus, vous pourriez économiser quelques centaines de dollars.
  • Prenez garde à la stratégie du bon et du mauvais. Le vendeur vous dira qu’il veut vraiment vous donner le prix que vous demandez, mais que son directeur refuse. N’allez pas croire que vous et ce vendeur faites partie d’une même équipe qui lutte contre le gros méchant directeur. Après tout, n’oubliez pas qui signe les chèques du vendeur!
  • Demandez à voir la facture. Si le vendeur est réticent à vous la montrer, c’est qu’il y a une raison. Il vous fait probablement une mauvaise offre.
  • Magasinez votre voiture vers la fin du mois. De nombreux programmes de bonis et de rabais reposent sur les quotas de ventes mensuels. Si le vendeur ou le concessionnaire n’a pas atteint ses objectifs de fin du mois, il sera peut-être mieux disposé à vendre la voiture à un prix moindre pour faire une vente de plus.

Parlons du prix

Avant d’aborder la question du prix, vous devez connaître certains termes.

  • Prix facturé du concessionnaire
    Il s’agit du prix de gros versé par le concessionnaire au fabricant avant rabais ou primes. Informez-vous pour connaître le prix facturé. Si vous pouvez connaître le prix payé par le concessionnaire, vous connaîtrez le profit qu’il réalise sur chaque voiture. Vous serez ainsi prêt à en arriver à un compromis entre le montant que vous désirez accorder au concessionnaire pour qu’il gagne sa vie et le montant qui constituerait une bonne affaire pour vous. Internet est une source formidable pour obtenir cette information. Utilisez-la pour déterminer le montant que vous souhaitez payer. Lorsque vous aurez trouvé l’information relative au prix facturé, imprimez-la et apportez-la avec vous chez le concessionnaire.

  • Prix de détail suggéré par le fabricant (PDSF)
    Aussi appelé « prix de vente », ce prix est celui qui est affiché sur le pare-brise de la voiture. C’est le prix de détail « suggéré » par le fabricant. Cela signifie qu’il s’agit d’un prix de départ pour des négociations qui mèneront à un prix de vente éventuel. Rappelez-vous que, si le modèle qui vous intéresse est très en demande, le prix que vous obtiendrez ne sera probablement pas tellement inférieur à ce chiffre.

  • Rabais
    Un rabais est un cadeau consenti par le fabricant (ou, dans certains cas, par le concessionnaire) à l’acheteur afin de l’encourager à acquérir une marque ou un modèle en particulier. En règle générale, les rabais sont présentés comme une réduction du prix de vente de la voiture, mais peuvent aussi s’exprimer sous la forme d’une offre de meilleur taux de financement. Les rabais sont surtout reliés aux véhicules qui se vendent le moins rapidement. Parfois, ils permettent de remédier à un surplus d’inventaire et de libérer de l’espace pour les modèles de l’année suivante. Le client devrait toujours s’informer afin de savoir si le véhicule fait l’objet d’un rabais.

  • Taxe de vente
    La taxe de vente est la même que celle qui s’applique à n’importe quel autre achat. Bien entendu, elle n’est pas négociable.

Voici donc venue la grande question. Combien devrais-je payer? Rappelez-vous qu’il s’agit d’une danse, et non d’une science. Il n’y a donc pas de bonne ou de mauvaise réponse. Faites une offre s’élevant à environ 200 $ de plus que le prix facturé, moins les rabais du concessionnaire. Vous n’obtiendrez probablement pas la voiture à ce prix, mais vous démontrerez que vous connaissez les règles du jeu et que vous êtes prêt à négocier.

Attention aux ajouts

Le concessionnaire vous offrira probablement toute sorte d’ajouts après que vous ayez négocié le prix. Le concessionnaire fait de l’argent sur presque chaque ajout. Vous pensez peut-être que vous n’avez pas le choix d’accepter ces ajouts. Ce n’est pas le cas. Vous pouvez les refuser. Il vous sera utile de savoir en quoi consistent véritablement ces derniers:

  • Frais de transport Certains fabricants imputent séparément les frais d’envoi du véhicule au concessionnaire. Vous pouvez éviter ces frais. Assurez-vous toutefois qu’ils ne sont pas déjà inclus dans le prix.
  • Frais de permis et d’immatriculation Ces frais sont nécessaires, mais communiquez avec le ministère responsable des véhicules automobiles de votre province afin de vous assurer que le concessionnaire n’a pas augmenté ce prix.
  • Garanties prolongées On les appelle aussi « contrats de service ». Si vous achetez une voiture chez un concessionnaire qui a la réputation d’offrir un bon service, une garantie prolongée serait inutile.
  • Frais de préparation par le concessionnaire Une partie du travail du concessionnaire consiste à préparer la voiture pour vous, ce pourquoi il est rémunéré. Ne payez pas deux fois pour ce service.
  • Assurance-crédit Cette assurance remboursera le prêt de votre automobile si vous décédez pendant la durée de la location. Si vous possédez une assurance-vie, cette assurance serait alors inutile.

De nombreux autres frais peuvent s’ajouter. Informez-vous sur chacun d’eux. S’ils vous semblent inutiles, c’est qu’ils le sont probablement et vous devriez refuser de les payer.

Lorsqu’un compromis sur le prix semble inévitable, demandez davantage. Demandez au concessionnaire de vous donner des tapis ou d’autres accessoires. Vous ne les obtiendrez peut-être pas, mais vous n’aurez rien si vous ne demandez rien.

Les dernières étapes

Vous avez négocié un prix. Bravo! Vous y êtes presque.

Avant de signer quoi que ce soit, assurez-vous que le montant que vous acceptez de payer correspond à votre montant disponible. Assurez-vous de tenir compte du financement. Évaluez aussi le nombre de kilomètres effectués en un mois et divisez-le par le nombre de kilomètres par litre qu’effectue la voiture en voie d’être achetée. Multipliez ensuite ce chiffre par le prix actuel d’un litre d’essence. Ajoutez ce montant à votre versement mensuel.

Le concessionnaire voudra que vous achetiez la voiture le jour même. Donnez-vous une journée pour y réfléchir. De retour à la maison, appelez votre agent d’assurance pour savoir combien il vous en coûtera pour assurer la voiture convoitée. Ajoutez ensuite le montant de l’assurance à votre versement mensuel et à votre dépense mensuelle en essence pour vérifier si vous respectez toujours votre budget. Vous pouvez toujours essayer de jouer avec les chiffres, mais soyez réaliste.

Si vous ne respectez pas votre budget, vous ne pouvez acheter cette voiture. Ne vous y trompez pas. Vous nuirez considérablement à votre avenir financier si vous achetez une voiture que vous n’avez pas les moyens d’acquérir. Vous avez peut-être investi du temps dans le processus de négociation, mais ne vous en faites pas. Voyez cet exercice comme une pratique pour la suite des choses.

Lorsque vous aurez signé les documents, vous ne pourrez plus faire marche arrière. Il n’y a pas de « délai de réflexion » dans le cas de l’achat d’une voiture.