La littératie financière pour tous
Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
Feuilles d’activités:
Prioriser ses objectifs
Jeux-questionnaires:
Conseils pour épargner
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014
Regardez la webémission surle Sommet portant sur les besoins en littératie financière des personnes qui n’ont pasou ont peu accès aux services bancaires.
Voir la webémission

L’assurance-auto

Une assurance-auto est presque aussi nécessaire que l'essence lorsqu'on possède une voiture. On ne peut tout simplement pas s'en passer.

De toute façon, la loi prévoit que vous ne pouvez immatriculer une voiture sans avoir d'assurance. Et s'il vous semble que les primes d'assurance constituent une dépense inutile, rappelez-vous ceci : personne ne peut se permettre de se passer d'assurance.

Qu'est-ce que l'assurance?

L'assurance, c'est presque l'inverse du concept de la loterie. Vous versez de l'argent pour éviter le gros lot : payer les frais coûteux d'un accident.

La compagnie d'assurance fait le total de toutes les demandes d'indemnisation pour accident qu'elle prévoit payer et répartit ce montant parmi tous les assurés. Le principe de base de l'assurance est le suivant : les pertes de quelques personnes sont absorbées par les primes de nombreuses autres. Bien entendu, chaque personne assurée ne paie pas les mêmes primes. Vos primes sont calculées d'après la probabilité que vous fassiez une demande d'indemnité. Ce risque est évalué à partir d'un examen des statistiques de base portant sur la démographie et la conduite automobile. C'est ce qu'on appelle les facteurs de risque statistiques.

L'assurance-auto est beaucoup plus complexe à comprendre que l'assurance-habitation. Bien que très peu de variation soit autorisée à l'intérieur d'une province ou d'un territoire, on peut constater des différences énormes entre les juridictions. Le niveau de la concurrence dans ce domaine complique encore les choses. Alors que, dans le cas de l'assurance-habitation, la concurrence porte sur la couverture, le service et le prix, la concurrence dans le domaine de l'assurance-automobile porte surtout sur le service et le prix.

Comment calcule-t-on les primes?

Dans une limite raisonnable, dont une partie est prescrite par la loi, les primes du titulaire d'une police reflètent le risque associé à celle-ci. Vos primes dépendent aussi des trois facteurs suivants : qui vous êtes, vos antécédents de conduite automobile et l'étendue de votre couverture. Plus particulièrement, les facteurs suivants influent grandement sur vos primes.

  • Sexe: Les hommes ont plus d'accidents que les femmes. C'est peut-être parce que les hommes conduisent d'une manière plus agressive que les femmes ou qu'ils conduisent plus souvent qu'elles. Les compagnies d'assurance ne se soucient pas de savoir pourquoi il en est ainsi. Elles ne se fient qu'aux statistiques. Si votre sexe a moins d'accidents, votre prime sera moins élevée.
  • Âge: Les conducteurs âgés de moins de 25 ans (moins de 30 ans pour certains assureurs) représentent un risque d'accidents plus élevé. Voilà au moins une bonne nouvelle à propos du vieillissement : vos primes d'assurance pourraient diminuer.
  • État matrimonial: Les conducteurs mariés ont tendance à avoir moins d'accidents que les célibataires. C'est peut-être parce qu'ils ont une autre personne à qui penser. C'est peut-être aussi parce qu'il y a un conjoint qui se plaint des piètres habitudes du conducteur. Cela importe peu. Si vous êtes célibataires, vous payerez davantage.
  • Dossier de conduite personnel: Les années de conduite, les accidents, les contraventions pour excès de vitesse et les contraventions en état d'ébriété sont tous des facteurs qui déterminent votre risque à titre de conducteur. Certaines personnes pensent que si elles ont un accident, elles payeront davantage pour couvrir le coût de leur demande d'indemnisation. Or, c'est plutôt que, statistiquement parlant, les personnes qui ont eu un accident sont plus susceptibles d'en avoir un autre. S’il est prévu que d'autres personnes conduisent votre automobile, la compagnie d'assurances pourrait tenir compte de leurs dossiers de conduite au moment de calculer votre prime.
  • Utilisation du véhicule: Les personnes qui utilisent leur voiture pour se rendre au travail et en revenir représentent un risque plus élevé que celles qui s'en servent uniquement pour faire les courses ou pour les loisirs. Par conséquent, les personnes qui utilisent leur voiture pour affaires paient une prime plus élevée.
  • Type de véhicule Les véhicules plus gros, plus lourds sont associés à un risque moins élevé que les véhicules plus petits, plus légers. Les voitures plus dispendieuses sont plus coûteuses à réparer que les modèles économiques. Les coupés sport présentent un risque supérieur à celui des autres voitures. Le système CLEAR (tarification automobile basée sur l'expérience du sinistre canadien) récompense les propriétaires qui achètent des voitures qui n'ont subi que peu ou pas de sinistres en exigeant d'eux des primes moins élevées. Le système CLEAR a été élaboré par les Services des renseignements sur les véhicules du Bureau d'assurance du Canada, lequel distribue la brochure intitulée Différences entre les voitures (disponible à l'adresse www.ibc.ca/vehinfo_pub_howcarsmeasureup.asp), qui utilise les renseignements provenant des déclarations recueillies auprès des compagnies d'assurance-automobile du Canada afin d'informer les consommateurs sur l’incidence qu’ont le vol, la collision et d'autres sinistres sur le coût de leur assurance-auto.

Autres facteurs influant sur les primes

Des facteurs, comme la géographie, le climat et le trafic jouent aussi un rôle dans le calcul des primes.

  • Montant de la franchise Plus il est élevé, mieux c'est. Plus le montant de votre franchise sera élevé, plus faible sera le risque que la compagnie d'assurances ait à rembourser un sinistre – et plus basse sera votre prime. Mais si vous avez un accident ou que vous présentez une réclamation, votre partie du coût de la réparation sera plus élevée.
  • Type et niveau de couverture Il existe de nombreux types et de nombreuses limites de couverture. Moins votre assurance couvrira de scénarios, plus votre prime sera basse.

Souscrire de l'assurance

  • Assurance privée et assurance gouvernementale: Dans certaines provinces (Alberta, Yukon, Territoires du Nord-Ouest, Nunavut, Ontario, Terre-Neuve et Labrador, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard), l'assurance-auto est fournie par des compagnies d'assurances privées. Dans d'autres provinces (Colombie-Britannique, Saskatchewan et Manitoba), le gouvernement fournit une couverture de base obligatoire et se joint au secteur privé pour l'assurance-auto facultative et supplémentaire des consommateurs. (Au Québec, la vente d'assurance est une responsabilité conjointe qui relève des domaines public et privé.)
  • Les courtiers d'assurance: Les courtiers d'assurance vendent de l'assurance au nom d'un certain nombre de compagnies d'assurance différentes. Certaines sont représentées par des agents; d'autres font directement affaire avec les consommateurs par l'intermédiaire de leurs propres représentants.

Types d'assurance

L'assurance comporte un si grand nombre de variables que le meilleur moyen de trouver le produit qui répond le mieux à vos besoins est de vous adresser à un agent d'assurance. Toutefois, si vous comprenez les paramètres de base de l'assurance, vous serez en meilleure position pour discuter de ce sujet.

  • Assurance avec responsabilité ou assurance sans égard à la responsabilité: L'assurance sans égard à la responsabilité est un système qui permet au conducteur de recevoir une compensation et des prestations de la part de sa compagnie d'assurances s'il est blessé lors d'un accident, sans égard à la faute. Selon le Bureau d'assurance du Canada, ce système est conçu pour réduire les délais reliés au système judiciaire accusatoire et procurer un traitement et des prestations aux personnes blessées, le plus tôt possible. Toutefois, une assurance sans égard à la responsabilité ne signifie pas que le conducteur n'est jamais en faute dans un accident. Les règles reposant sur la faute demeurent et, s'il est établi que l'accident est de votre faute, vos primes d'assurance vont augmenter.

    Toutes les provinces canadiennes ont une forme d'assurance sans égard à la responsabilité. Elle se situe entre l'action en dommages (le droit de poursuivre) et l'absence de responsabilité (accès à des indemnités d'accident). Par exemple, les conducteurs de l'Alberta sont assujettis à un système de responsabilité maximale et de non-responsabilité minimale. Au Québec, province où tout le système est sans égard à la responsabilité et élimine le droit de poursuite, les conducteurs sont assujettis à un système tout autre. Le système de l'Ontario se situe quelque peu entre les deux. Bien que certaines personnes estiment qu'un système axé sur les poursuites judiciaires dissuade les comportements de mauvaise conduite automobile, rien ne prouve que l'assurance sans égard à la responsabilité donne lieu à un plus grand nombre d'accidents, de décès ou de blessures.
  • Assurance obligatoire: Pour la plupart des gens, une couverture obligatoire ne suffit pas. La protection minimale requise par la loi est de 50 000 $ au Québec et de 200 000 $ ailleurs. Par exemple, si vous étiez poursuivi à la suite d'une collision ayant causé des blessures graves ou des pertes importantes à autrui, vous devriez payer le montant qui pourrait être accordé par jugement en excédent de votre protection minimale.
  • Conducteurs non assurés: La protection pour dommages matériels causés à votre véhicule par un conducteur non assuré est presque universelle au Canada.
  • Protection facultative: Cette protection facultative des risques propres couvre les dommages causés à votre véhicule par une collision, le feu, le vol, etc.
  • Indemnités d'accident: Cette protection sans égard à la faute prévoit une compensation si vous, vos passagers ou des piétons êtes blessés ou décédez dans une collision. Elle est obligatoire dans toutes les provinces, à l'exception de Terre-Neuve et Labrador. Au Québec, elle est fournie par le gouvernement.
  • Responsabilité civile: L'assurance responsabilité civile automobile vous protège si vous êtes tenu responsable de blessures ou de dommages causés par votre véhicule. Si le montant du sinistre dépasse celui de votre couverture, vous pouvez être tenu personnellement responsable de la différence. Si vous demeurez à l'extérieur du Québec ou de l'Ontario et que vous êtes responsable de la collision, votre compagnie d'assurance payera pour les dommages causés au véhicule de l'autre conducteur. Les résidents du Québec et de l'Ontario s'adressent en général à leur assureur pour le règlement des dommages causés à leurs véhicules.

Autres protections

Il existe de nombreux autres types de protection, tels que remorquage, main-d'œuvre, véhicule de remplacement temporaire, etc. Parlez-en avec votre agent d'assurance afin de vérifier si ces options répondent à vos besoins.

Comment réduire les coûts d'assurance

  • Comparez: Les prix peuvent varier par centaines de dollars d'une compagnie à l'autre. Informez-vous auprès de vos amis au sujet de leurs agents d'assurance. Faites une recherche dans Internet. Obtenez au moins trois cotes différentes avant de choisir une compagnie d'assurance.

    Ne tenez pas uniquement compte du prix. Vous désirez aussi obtenir un excellent service. Demandez aux agents s'ils peuvent réduire vos coûts. S'ils réussissent à vous obtenir une bonne réduction, c'est probablement qu'ils sont très axés sur le service à la clientèle.
  • Augmentez votre franchise: La franchise, c'est le montant des dommages que vous acceptez de payer de votre poche avant que l'assurance ne couvre le reste. Par exemple, si vous avez une franchise de 500 $ et qu'une personne taillade l'un de vos pneus, vous ne déclarerez probablement pas ce sinistre à la compagnie d'assurance, puisque le coût du remplacement du pneu est inférieur au montant de votre franchise. En augmentant la franchise sur collision et la franchise tous risques, vous réduirez considérablement votre prime. Cependant, prenez soin de ne pas trop augmenter votre franchise, de manière à pouvoir payer ce montant en cas de sinistre.
  • Achetez une voiture qui n'est pas en demande: Si les voleurs s'intéressent tout particulièrement au type de voiture que vous achetez, les primes applicables à cette voiture seront beaucoup plus élevées. Choisissez une voiture que l'on vole moins souvent et votre prime sera beaucoup plus basse.
  • Profitez des rabais pour faible kilométrage: C'est facile. Moins vous conduisez, moins vous payez. Prenez l'autobus. Trouvez un emploi à proximité de votre domicile.
  • Sortez de la ville: En ville, la congestion (risque d'accident) est plus élevée de même que la criminalité (risque de vol). Réduisez votre risque et votre prime en déménageant en banlieue ou en région rurale.
  • Rabais reliés à l'équipement de la voiture: Une voiture qui comporte un certain équipement peut réduire le risque d'accident et le montant des sinistres. Si vous achetez une voiture équipée de ceintures de sécurité automatiques, de coussins gonflables ou de freins antiblocages, vous épargnerez sur les coûts d'assurance.
  • Rabais pour assurances multiples: Si vous avez d'autres assurances, comme une assurance-habitation ou une assurance-vie, auprès de la même compagnie – ou plus d'un conducteur assuré par la même compagnie d'assurance – vous pourriez être admissible à un rabais.
  • Informez-vous sur les autres rabais: Demandez à votre agent de vérifier si des rabais spéciaux s'appliquent à votre cas.