La littératie financière pour tous
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014
Regardez la webémission surle Sommet portant sur les besoins en littératie financière des personnes qui n’ont pasou ont peu accès aux services bancaires.
Voir la webémission

Conclusion de l’achat de votre maison

La recherche d’une maison, son financement et sa négociation aboutissent à une étape finale — la conclusion de l’achat de votre maison. Ce moment peut être source de confusion et d’anxiété, surtout si vous n’êtes pas familier avec ce processus. Si le financement a été préapprouvé et que vous avez épargné assez d’argent pour faire face aux coûts supplémentaires, vous avez fait tout ce que vous pouviez faire. Essayez de vous détendre pendant le processus de conclusion de l’achat.

Le contrat

Vous avez trouvé une maison, vous avez fait une offre et le vendeur a accepté votre offre. L’agent du vendeur établit un contrat précisant les conditions et la date de conclusion de la transaction. Lorsque vous signez ce contrat, vous acceptez officiellement d’acheter la maison. Demandez à un avocat en immobilier ou, du moins, à l’agent immobilier qui vous représente d’examiner votre contrat. De nombreux petits détails peuvent faire la différence entre une bonne et une mauvaise affaire. Un professionnel chevronné peut vous aider à vous assurer que vous faites une bonne affaire.

Dépôt de bonne foi

Lorsque vous faites une offre sur une maison, vous devez faire un dépôt de bonne foi. Ce dernier vise à vous dissuader de faire une offre sur un grand nombre de maisons différentes dans l’intention d’en acheter qu’une seule. Ce dépôt de bonne foi se situe en général entre 10 000 $ et 25 000 $. Si l’affaire échoue, vous serez remboursé à moins de ne pas avoir respecté votre contrat. Si la conclusion de la transaction a lieu, le dépôt fera partie de votre mise de fonds et de votre part des coûts de conclusion de la transaction.

Les conditions

Le contrat précise presque toujours certaines conditions. Cela signifie qu’il n’est valide que si certaines exigences sont respectées. Par exemple, si vous n’obtenez pas de financement, vous n’êtes pas obligé d’acheter la maison. Les conditions couvrent aussi l’inspection de la maison (voir ci-après), l’inspection liée aux termites, la recherche de titres et plusieurs autres possibilités qui pourraient annuler la transaction.

L’inspection

Ne passer pas outre l’inspection. C’est l’une des étapes les plus importantes du processus d’achat d’une maison. Il peut y avoir des problèmes importants qu’un œil non averti ne peut déceler. Un inspecteur évaluera toute la maison afin de s’assurer qu’elle ne comporte aucun problème pouvant en réduire la valeur ou occasionner d’autres problèmes importants dans l’avenir. Si l’inspecteur décèle un problème important qui ne vous a pas été révélé avant la signature du contrat, vous pouvez utiliser la condition relative à l’inspection pour annuler la transaction ou en renégocier le prix.

Les exigences liées à la conclusion de la transaction

Soyez prêt, de sorte que le processus puisse se faire rapidement. Votre avocat en immobilier se chargera du processus à votre place (chaque partie prenant part à la transaction – l’acheteur et le vendeur – a son propre avocat). Vous obtiendrez une évaluation des coûts de conclusion de la transaction et des autres frais à payer.

Pour conclure la transaction, vous avez besoin de certains documents. C’est le travail de votre avocat de les obtenir à votre place. Il s’agit des documents suivants :

  • Recherche de titres – Permet de s’assurer que le vendeur est vraiment le propriétaire de la maison et que celle-ci ne fait l’objet d’aucun privilège.
  • Assurance de titres – S’il y a un problème au niveau de la propriété, y compris une fraude ou une falsification, les coûts liés au règlement de ces problèmes seront couverts.
  • Certificat d’arpentage – Dans certains cas, un arpenteur s’assurera que les dimensions du lot sont exactes et que les immeubles sur le lot respectent les règlements applicables.
  • Assurance du propriétaire – Étant donné que la maison constitue la garantie du prêt, le prêteur ne vous consentira un prêt hypothécaire que si vous possédez une assurance contre l’incendie et les risques divers avant la conclusion. Si vous avez une assurance-auto, demandez à votre agent un tarif pour votre assurance-habitation. Les compagnies d’assurance offrent souvent une meilleure tarification si vous possédez plus d’un type de police avec eux.

Les coûts de conclusion

Les coûts de conclusion peuvent s’élever à plusieurs milliers de dollars. Vous devriez avoir mis de côté de l’argent pour couvrir ces coûts. Toutefois, avant de signer le contrat, voyez si vous pouvez négocier de faire payer la majeure partie des coûts de conclusion par le vendeur. Ce dernier reçoit une importante somme d’argent et pourrait plus facilement se permettre de consacrer quelques milliers de dollars aux coûts de conclusion. Vous ne pourrez probablement pas négocier un montant supérieur à la norme de votre région, mais vous ne perdrez rien à essayer.

Les dernières dispositions

Avant de conclure la transaction et de prendre possession de votre maison, vous devriez communiquer avec les entreprises de services publics (par exemple, électricité, eau, gaz et téléphone) afin qu’elles fassent les changements nécessaires pour commencer à vous fournir leurs services.

Votre premier versement hypothécaire régulier devrait commencer une période de versement régulier après la date de rajustement des intérêts. C’est la date à laquelle commence la durée de votre prêt hypothécaire. Si les fonds de votre prêt hypothécaire ont été avancés avant la date de rajustement des intérêts, on vous demandera de verser l’intérêt couru à partir de la date à laquelle les fonds ont été avancés jusqu’à la date de rajustement des intérêts.