La littératie financière pour tous
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014
Regardez la webémission surle Sommet portant sur les besoins en littératie financière des personnes qui n’ont pasou ont peu accès aux services bancaires.
Voir la webémission

La tenue d’un bugdet

Dès la naissance de votre bébé, votre situation financière se modifie. Soudainement, il est plus important que jamais d’établir, de maintenir et de respecter un budget.

Une personne dépend maintenant de vous pour assurer le bon ordre des questions financières de la famille. Un budget bien pensé sera votre outil le plus précieux pour gérer l’argent familial.

Si vous avez déjà un budget, vous devrez le réviser en fonction de votre nouvelle situation. (Si vous n’avez pas de budget, créez-en un dès maintenant. Cliquez ici pour créer un budget.) Toutefois, ne jetez pas votre ancien budget. Vous pouvez l’utiliser comme point de départ d’un nouveau budget. Passez en revue chacune de vos dépenses afin d’établir si elles seront modifiées par l’arrivée du nouveau bébé. Par exemple, votre loyer ou votre versement hypothécaire demeurera probablement le même. Cependant, les frais d’électricité pourraient augmenter si vous prévoyez qu’une personne demeurera à la maison chaque jour.

Ajoutez à votre budget tous les frais supplémentaires liés à votre enfant. Un autre parent peut vous aider à identifier les frais supplémentaires qui reviennent régulièrement et combien vous pouvez vous attendre à dépenser à cet égard.

Assurez-vous que votre budget reflète correctement votre revenu. Si vous pensez n’avoir qu’un seul revenu et que vous êtes habitué à deux revenus, cela affectera considérablement votre budget. Si vous recevez une aide financière, vérifiez si celle-ci augmentera avec la naissance de votre enfant.

Il sera important d’accroître encore davantage l’épargne prévue dans votre budget. De nombreux spécialistes suggèrent d’essayer d’épargner l’équivalent de trois mois de dépenses en cas d’urgence. Si vous prévoyez investir dans un fonds consacré aux études universitaires, planifiez-le dès maintenant dans votre budget. N’attendez pas, car les choses ne seront pas plus faciles par la suite. On peut obtenir plus d’information à cet égard en consultant Épargnez pour l’avenir de votre enfant.

Un ou deux revenus?

L’une des décisions les plus difficiles à prendre pour les nouveaux parents consiste à déterminer si l’un d’eux restera à la maison à temps plein.

Même s’il serait merveilleux qu’il en soit autrement, cette décision repose souvent sur l’aspect financier, plutôt que sur des considérations d’ordre émotif ou visant le développement de l’enfant. Voici quelques questions qui pourraient vous aider à prendre une décision.

  • Est-ce que les deux emplois sont payants? Un emploi, c’est plus qu’un simple revenu. Il comporte aussi des dépenses. Il y a diverses dépenses liées au transport. Il se peut aussi que vous mangiez davantage au restaurant si vous travaillez. Surtout, vous devrez payer pour faire garder votre enfant pendant que vous travaillez. Faites le total de toutes les dépenses liées au travail afin de calculer combien vous perdriez vraiment en demeurant à la maison. Il se pourrait bien que cette perte ne soit pas aussi énorme que vous le pensiez.

  • Pouvez-vous vous permettre de ne pas travailler? Soustrayez de votre budget votre revenu et les dépenses liées au travail. Si votre budget est déficitaire, essayez de réduire vos dépenses, tout en conservant votre épargne au niveau le plus élevé possible.

    Si vous rendez compte que vous devrez économiser sur tout, commencez lentement. Réduisez vos dépenses pendant que vous continuez à travailler et augmentez votre épargne. En bout de ligne, vous aurez peut-être réduit vos dépenses – et augmenté votre épargne – suffisamment pour quitter votre emploi. Même si vous ne pouvez laisser votre emploi, vous aurez appris à vivre plus simplement et aurez mis de côté de l’argent.

  • Quels sont les coûts d’ordre émotif? Certains parents n’ont qu’une chose en tête : retourner travailler au plus tôt après leur congé de maternité ou de paternité. Aussi belle et plaisante que soit la relation parent-enfant, elle peut devenir étouffante. Les parents ont souvent envie de la compagnie et de la conversation d’un autre adulte, de la satisfaction du travail et de la structure d’une journée régulière au bureau. Si vous décidez d’être un parent à domicile, assurez-vous de recevoir la stimulation dont vous avez besoin, en sortant de la maison de temps à autre, en passant du temps avec des amis ou en confiant périodiquement la garde de votre enfant à une personne de confiance.

    Par ailleurs, de nombreux parents se sentent coupables de confier leur enfant à une garderie et ont beaucoup de difficulté à retourner travailler. Ils craignent que leur décision de faire passer leur carrière avant les besoins de leur famille signifie qu’ils ne sont pas de bons parents. Cependant, les parents heureux font les meilleurs parents. Par conséquent, si vous vous sentez mieux en travaillant et en passant du temps de qualité avec votre enfant à votre retour à la maison, plutôt qu’en tentant d’économiser sur tout pour passer 24 heures par jour avec lui, alors vous avez une réponse claire à votre dilemme.