L’invalidité

L’être humain a une capacité d’adaptation surprenante. Toutefois, il lui faut parfois beaucoup de temps à se rétablir à la suite de circonstances imprévues. Accidents de voiture. Crises cardiaques. Cancer. Ces événements malheureux peuvent avoir des répercussions durables sur notre capacité à exercer notre emploi et à gagner de l’argent.

Votre employeur peut offrir un congé de maladie et quelques semaines d’invalidité de courte durée. Toutefois, qu’arrivera-t-il si vous ne pouvez toujours pas travailler après ce temps? Bon nombre de saisies hypothécaires sont le fait de blessures ou de maladies à long terme.

Vous pouvez vous protéger contre les répercussions financières de ces situations au moyen d’une assurance-invalidité de longue durée. La plupart des gens ont une assurance-auto. Pourtant, bon nombre des adultes qui travaillent dans ce pays n’ont pas de couverture pour protéger leur actif le plus précieux : la capacité de gagner un revenu.

D’après Statistique Canada, dans le cadre d’un sondage mené en 2006, quelque 4,4 millions de Canadiens vivent avec une invalidité, et 2,4 millions d’entre eux ont entre 15 ans et 64 ans. Pour la plupart, l’invalidité a une incidence sur le type et la quantité de travail qu’ils peuvent accomplir. Selon ce sondage, Statistique Canada a indiqué que, en 2006, le taux de chômage chez les Canadiens présentant une invalidité s’élevait à 10,4 %, tandis que celui des autres personnes se situait à 6,8 %. Les prévisions pour 2009 sont similaires, soit 10,8 % et 6,4 % respectivement.

Êtes-vous couvert?

Il se peut que votre employeur vous procure déjà une couverture d’invalidité prolongée. Certains employeurs offrent une combinaison d’assurance-invalidité de courte durée et prolongée dans le cadre de leur programme d’avantages sociaux. Il se pourrait que vous soyez couvert sans même le savoir. Toutefois, si vous êtes travailleur autonome, vous n’êtes pas couvert. Quoi qu’il en soit, une assurance-invalidité devrait être une priorité pour vous.

Les prestations d’invalidité du RPC

Les prestations d’invalidité du Régime de pensions du Canada (RPC) font partie du plus vaste programme du RPC qui a débuté en 1966. Elles sont administrées par Développement des ressources humaines Canada (DRHC) et sont offertes aux personnes ayant versé suffisamment de cotisations au RPC et qui ne peuvent travailler de façon régulière en raison d’une invalidité. Il doit s’agir d’une invalidité prolongée ou susceptible d’entraîner la mort. Les personnes admissibles à des prestations d’invalidité d’un autre programme ne sont pas admissibles aux prestations d’invalidité du RPC.

Pour avoir droit aux prestations d’invalidité du RPC, vous devez en faire la demande par écrit. Vous pouvez aussi faire cette demande en ligne par le truchement de Service Canada, si vous respectez certaines exigences. Visitez la section portant sur une demande RPC du site Web de Service Canada en cliquant ici pour en savoir davantage sur la marche à suivre. Il existe aussi des prestations offertes aux enfants d’une personne qui reçoit une prestation d’invalidité du RPC. Si votre demande est refusée, il y a trois avenues que vous pouvez prendre pour faire réviser votre demande.

Une fois que vous êtes admissible à la prestation d’invalidité du RPC et que vous commencez à la recevoir, vous devez tenir RHDCC informé de certains événements de votre vie, y compris tout changement de nom et d’adresse. De temps à autre, RHDCC passe en revue l’état de santé et la situation relative à l’emploi des personnes qui reçoivent une prestation d’invalidité du RPC, afin de s’assurer qu’elles demeurent admissibles. Vous pouvez recevoir des prestations jusqu’à l’âge de 65 ans, dans la mesure où le RPC estime que votre invalidité est « grave » et « prolongée ».

Autre assurance

Il peut être frustrant de tenter de comprendre une assurance-invalidité privée, dont les explications sont truffées de références à des exclusions, à des catégories professionnelles et à une foule d’autres termes semant la confusion. Dans le monde de l’assurance-invalidité, la définition même de l’invalidité est la clé de la qualité de votre régime.

« Votre emploi » par rapport à « n’importe quel emploi »

C’est important élément de votre police définit l’invalidité. L’expression « votre emploi » indique que vous êtes invalide si vous êtes incapable d’exercer votre emploi actuel. L’expression « n’importe quel emploi » indique que vous êtes invalide si vous ne pouvez exercer aucun emploi. De toute évidence, il est préférable d’avoir une protection couvrant « votre emploi », mais elle est aussi plus coûteuse.

Invalidité totale

La protection la plus superficielle est celle que prévoit une police qui vous considère invalide uniquement si vous êtes incapable d’occuper un emploi.

Autres éléments à considérer

Une bonne police d’assurance-invalidité:

Même si magasiner une assurance-invalidité peut vous sembler déroutant, cette tâche n’est pas difficile à accomplir au Canada. Le marché canadien ne compte qu’un petit nombre de compagnies offrant aux particuliers de l’assurance-invalidité prolongée non résiliable. On peut obtenir une liste complète de ces entreprises auprès de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (1-800-268-8099; www.clhia.ca).

©2000-2019 Visa. Tous droits réservés.