Des rénovations domiciliaires pas trop dispendieuses

Des rénovations domiciliaires pas trop dispendieuses

Par Carla Hindman, directrice de l’éducation financière

Étant un propriétaire d’une maison, vous ne tardez pas à découvrir que les rénovations représentent une bonne façon non seulement de protéger et d’accroître son investissement, mais également de rester au diapason des priorités de la famille, de la carrière et de la planification financière à long terme. Qu’il s’agisse d’accueillir un nouveau-né dans la famille, d’installer un bureau à domicile ou d’améliorer l’efficacité énergétique de la maison, ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses motivations à prendre le marteau ou à embaucher un entrepreneur.

Selon un sondage mené par CIBC, les Canadiens qui planifient des rénovations s’attendent à dépenser en moyenne 13 000 $ pour améliorer leur maison, tandis que 62 % des gens prévoient des rénovations sans budget. Si vous avez déjà fait des travaux de rénovation domiciliaire, même petits, vous savez que leurs coûts peuvent augmenter en cas d’imprévus. C’est la raison pour laquelle il est difficile d’établir un budget d’améliorations domiciliaires. En règle générale, il convient de calculer le coût global du projet et d’y ajouter un coussin de 20 %.

La bonne nouvelle, c’est que les rénovations domiciliaires (en supposant que leur réalisation est de qualité) augmentent la valeur de votre investissement. Les travaux de rénovation les plus prisés à la revente d’une propriété sont habituellement ceux réalisés dans la cuisine et la salle de bain, puis la peinture. La rénovation du sous-sol est une excellente façon d’augmenter l’espace habitable ou d’ajouter un appartement générant un revenu. Des travaux de base comme la réfection de la toiture et le remplacement de la fournaise sont habituellement rentables aussi.

Si vous n’avez pas mis de côté un budget pour les rénovations, vous aurez probablement besoin d’emprunter une somme considérable. Deux des meilleures options pour emprunter des sommes importantes sont le prêt sur la valeur domiciliaire ou la marge de crédit hypothécaire. La valeur nette de la maison correspond à la différence entre la valeur de votre maison et le solde de votre prêt hypothécaire. La marge de crédit domiciliaire a l’avantage de vous permettre de ne payer que l’intérêt sur votre emprunt. Cette option convient donc mieux pour les projets qui s’étendent sur plusieurs mois.

Voici quelques conseils supplémentaires et d’autres facteurs à prendre en considération pour que vos rénovations se déroulent le mieux possible :

Bonnes rénovations!




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques

©2000-2020 Visa. Tous droits réservés.